Le tshirt, signe de rébellion lorsqu’il est porté sans vêtement de dessus



L’histoire du t-shirt, c’est celle d’un vêtement réservé à son origine à la gent masculine à porter en tant que dessous qui deviendra ensuite un dessus porté par tous aujourd’hui. Au fil des décennies, le tee-shirt a changé de visage. Il est passé d’un dessous caché mais pratique, à un vêtement porté en signe de rébellion, pour être aujourd’hui une véritable extension de sa personnalité.



Le t-shirt du soldat américain



L’origine du t-shirt est incertaine. Dans les années 1900, le sous-vêtement masculin est une combinaison à boutons, fermée de la tête aux pieds avec une fente à l’arrière. Ce vêtement tient chaud, fait transpirer et s’abîme facilement. Ce serait lors de la première guerre mondiale que les soldats américains se seraient inspirés de leurs homologues français et de leur camisole légère à manches longues, pour inventer le t-shirt à porter en tant que dessous. Les manches longues sont coupées et la coupe est en « T » d’où le nom de t-shirt. C’est un dessous à cacher sous la chemise. Dans les années 30, il est porté pour la première fois en tant que maillot sportif par des footballeurs américains californiens. De nombreux exemplaires sont alors volés, porter un tee-shirt est un signe de rébellion. Lors de la seconde guerre mondiale et grâce aux vidéos tournées et retransmises aux Etats-Unis montrant les soldats américains habillés de leurs t-shirts blancs, le tshirt se fait connaitre et véhicule une image sexy.



Le t-shirt, signe de rébellion dans les années 50



T-shirt

En 1951, grâce au film « Un tramway nommé désir » et le t-shirt blanc moulant porté par un Marlon Brando musclé et débordant de sensualité masculine, ce vêtement devient un dessus sexy. Ce signe de rébellion est accentué en 1955 avec le film « La Fureur de vivre » avec James Dean qui le porte agrémenté d’une veste en cuir. Il fait tomber les filles.



Le tee-shirt dans les années 60-70-80



Le t-shirt garde toujours un côté rebelle jusqu’à la fin des années 70 jusqu’au film « The Deep » en 77 où Jacqueline Bisset le porte mouillé sans soutien-gorge. Dans les années 70, avec la technique du nœud, il se teinte de couleurs psychédéliques mais il est aussi porteur de messages de révolution et de paix. Au début des années 80, il se démocratise, il est porté par tous, hommes, femmes, enfants, en tant que dessus.



Le tee-shirt aujourd’hui



C’est un vêtement porté par tout le monde, il est devenu une véritable extension de sa personnalité. En effet, on peut aujourd’hui créer ses propres t-shirts personnalisés, porter celui de son groupe préféré ou de son personnage préféré, faire rire, il peut porter un message politique, il véhicule aussi des messages publicitaires dérivés ou non. Les possibilités sont infinies, il peut être neutre, sexy ou encore être un signe de rébellion selon les messages.


ch be lu ca